Menu

Quelle borne d’arcade pour débuter ?

Ce topic fait suite au premier guide sur les premiers pas dans l’arcade, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil si ce n’est déjà fait.

Pour répondre aux nombreux posts par mois sur notre forum ou ailleurs traitant de cette question, et pour aider les débutants indécis (dont nous avons tous fait parti un jour), je donne mon retour sur cette question.

 

La question qui tue : quelle borne pour débuter ?

 

Après quelques mois (ce que je vous conseille vivement de faire pour ne pas partir dans l’inconnu) passées uniquement à lire des articles, des sujets sur les forums français et anglais, dans le but d’assimiler un maximum d’informations et de ne pas partir en aveugle, j’en suis arrivé au stade où vous êtes, ou étiez : « Ca y est, je me prends une borne, c’est sur ! Elles sont toutes magnifiques et il m’en faut une !! Mais laquelle ??? ». Je ne traiterai pas ici des Supergun, qui pour moi est un substitut et non une vraie machine, bien qu’un combo Supergun/Sony PVM fasse des ravages.

 

Une borne n’est pas une console 

 

Avant toute chose, je tiens à préciser un point dès maintenant :

 

Une borne d’arcade, qu’elle soit européenne ou japonaise, générique ou dédiée, en très bon état comme à rénover, est une machine qui a servi de longues années dans des salles de jeux, des cafés, où joueurs respectueux et « gros bourrins » se sont succèdés pour y mettre des pièces et en profiter parfois sans la ménager.

 

Donc n’espérez pas avoir du neuf, du « Mint » ou quelque chose qui se rapproche d’une console, une borne d’arcade est un « objet de collection », je veux dire par la, qu’il faudra être prêt à mettre les mains dedans et être un minimum débrouillard pour résoudre les différents petits problèmes qu’il pourrait y avoir au cours de son utilisation.

Beaucoup de vendeurs, qui se mettaient déjà en 4 pour fournir des machines de qualités à leur clients, se sont vu « emmerder » par des clients jamais contents et chipotant pour de petites choses sans importance.

 

Une borne doit être achetée avec le fait en tête qu’il faudra de temps en temps bricoler pour que tout fonctionne correctement.

 

Un Kick Harness à rajouter pour un système de jeu, régler son écran, contrôler la tension de son alimentation… La communauté arcade est grande et sera prête à vous aider sur chaque obstacle que vous rencontrerez.

 

Une borne d’arcade aura besoin d’être souvent bichonnée pour fonctionner (ici une New Astro City démontée pour un bon nettoyage et des travaux de recâblage, 2 choses que vous aurez certainement à faire un jour)

 

Maintenant que ceci est clair, passons aux choses sérieuses, à savoir…

 

La borne « qui est faite pour vous »

 

La première chose à faire selon moi, quand on décide de choisir sa borne, est de se faire un petit cahier des charges que la machine devra remplir à savoir :

– Européenne ou Japonaise ? Le design doit plaire, c’est un des points essentiels sur ce genre d’achat plaisir !
– A quels jeux je voudrais-je jouer dessus ? Quels systèmes de jeux voudrais-je faire tourner ? La question qui va sans doute aiguiller votre choix.
– Upright (jouer debout) ou Sitdown (jouer assis) ?

Deux autres facteurs jouent souvent dans l’achat d’une borne : le budget que vous avez, si la borne est livrée ou si je dois aller la chercher. Mon avis est que si l’on décide d’acheter une borne, c’est que l’on est prêt à investir une somme (plus ou moins conséquente) dans quelque chose que l’on aime. Pour ma part, j’ai préféré choisir d’économiser avant d’acquérir ma première machine, une Sega Blast City, qui m’a couté 1300€ à l’époque, mais qui était exactement ce que je voulais et dans un superbe état. Je ne regrette pas d’avoir attendu le temps de recueillir la somme nécessaire pour me l’offrir, plutôt que de sauter sur la première borne venue qui m’aurait surement déçue. Je ne détaillerai donc pas les prix ici, ils sont facilement trouvables sur les forums ou les sites traitant de l’arcade.

 

A l’opposé l’une de l’autre, chacune de ces deux bornes trouvera pourtant son public

 

Le moment du choix

 

Je rappelle que je n’expose ici que mon avis suite à mon expérience personnelle, donc ne prenez pas cela comme parole d’évangile, juste comme un support de quelqu’un d’expérimenté sur lequel vous appuyer lors de vos recherches.

Coté design, ce n’est qu’une question de goût et vous vous orienterez naturellement vers une borne qui vous plait. Que ce soit une européenne, une américaine ou une japonaise, le choix est assez varié pour contenter tout le monde !

Vient ensuite la question qui va surement déterminer quelle machine correspondra à vos attentes, à savoir à quels jeux vous voudrez jouer et donc, à fortiori, quels systèmes vous comptez mettre dedans. Je vous conseille d’avoir lu l’article précédent « Les premiers pas » pour comprendre la suite des événements.

Si vos jeux, plutôt anciens, tournent sur les PCBs, les systèmes MVS, CPS2, CPS3, où autres interfaces qui demandent un écran en 15Khz, ces bornes sont toutes câblées d’origine en JAMMA, sont dotées d’un écran 15khz, qui donnera le meilleur rendu possible :

– Une borne générique européenne (Jeutel, N’Styl, René Pierre et autres) dont la quasi-totalité pourra vous satisfaire ;
– La série des Astro City/New Astro City ou encore l’Aero City de chez Sega ;
– L’Egret 2 de chez Taito (très dure à trouver au Japon, pire en Europe et jalousement gardées par leurs propriétaires dont je fais partie ^^), gros avantage si vos jeux de prédilection sont les shmups grâce à son système de rotation d’écran hyper pratique ;
– La Super Neo 29 de chez SNK, la Cyberlead de chez Namco ;
– Une borne européenne sort tout de même du lot : la New Games N’Styl. Tout comme l’Egret 2 de chez Taito, elle dispose d’un système de rotation d’écran très pratique et qui se manie d’une main.

Conseil : Tournez-vous vers une Astro City ou une New Astro City, ce sont des bornes solides avec un écran somptueux, il est encore facile de s’en procurer et les pièces de rechanges ne sont pas très dures à trouver en cas de pépin.

 

Une Sega New Astro City à gauche et une Taito Egret 2 à droite, les deux jumelles mise en Tate

 

Si les jeux que vous désirez tournent uniquement sur des systèmes plus récents, comme la Naomi et l’Atomiswave, ou que vous voulez carrément mettre vos consoles pré HD dedans, orientez vous vers la Naomi Universal Cabinet, une borne facilement trouvable (et souvent à un bon prix) avec un écran d’une très bonne qualité, uniquement compatible 31Khz et câblée en JVS.

 

Une Naomi Universal Cabinet, qui ne fait que du 31kHz mais qui le fait à merveille.

 

Dernière option avec écran CRT, celle que je conseille à tous et qui est pour moi la meilleure solution pour ne pas se planter, si vous avez des goûts assez éclectiques et que vous souhaitez faire tourner des jeux à la fois en 15KHz et en 31KHz. Les points qui me font pencher vers ces dernières bornes sont : d’une part, cela vous laisse le choix dans le futur d’essayer n’importe quelle montage, que ce soit de l’arcade, des consoles ou même un PC et d’autre part, vous n’aurez pas besoin d’une deuxième borne, avec un écran 15KHz pour jouer.

L’avantage de ces machines est que leurs platines sont prévues pour s’adapter en fonction de la source (jeu) que vous mettrez. Certains modèles ont un « autoswitch », ce qui veut dire que la platine se cale toute seule sur la bonne fréquence de rafraîchissement que le système envoie. D’autres demanderont une intervention manuelle pour sélectionner la fréquence.

6 choix possibles que je divise en 2 catégories, la première étant à mon avis la plus adaptée à un débutant, ces bornes étant déjà câblées en JAMMA, ce qui permet beaucoup plus de polyvalence.

– La Sega Blast City (un son de malade !) ;
– La Taito Egret 3, 2 versions avec 2 écrans, l’un Toshiba, le meilleur mais introuvable, et l’autre WeiYa plus courant mais moins bon (à prendre avec de grosses pincettes, car le rendu est déja à des années lumières d’une TV classique);
– L’Atomiswave SD de chez Taito rebadgé Sammy.

– La Konami Windy 2, très dure à trouver mais dotée d’un superbe écran ;
– La Sega Net City ;
– La Sega New Net City, possédant le meilleur écran Tri Fréquence sorti à ce jour, la meilleure de toute mais plus chère ;

Ces 6 bornes possèdent un écran Tri Fréquence (15/24/31Khz) et vous permettront de faire tourner à peu près n’importe quoi. Pour les commandes, elles sont soit câblées uniquement en JVS (Net City, New Net City, Windy 2), soit câblées en JAMMA (Blast City, Egret 3, Atomiswave SD), ce qui demandera, en fonction des bornes et des systèmes que vous utilisez, d’acquérir un convertisseur JVS/JAMMA ou d’installer un câblage Jamma.

 

Une Sammy Atomiswave et une Sega New Net City, deux bornes tri-fréquences

 

Dernier cas à présenter, c’est celui ou vous vous orientez vers des jeux ou systèmes HD tournant en haute résolution qui nécessiteront donc une borne avec écran LCD 16/9. Ces dernières se ressemblent beaucoup coté hardware et sont toutes dotés d’écrans LCD 32 pouces certifiés « No LAG » afin de supprimer tout temps de latence qu’il pourrait y avoir entre votre action sur les commandes et l’affichage de l’image afin assurer un confort de jeu optimal. Ces machines sont encore assez chères et rares sur le marché mais voici une liste des bornes HD les plus connues :

– La Viewlix de Taito ;
– La Sega Lindbergh ;
– La Noir Cabinet de Namco ;
– La G-Balance de GFI Limited ;
– La New Delta 32 chez River Service ;

 

Deux G-Balance, l’une en Yoko, l’autre en Tate, aussi rares que somptueuses

 

Vous pouvez trouver toutes ces machines en vente sur différents forums ou Le Bon coin mais si vous souhaitez une machine « clés en main », je vous conseille de vous orienter vers un professionnel dont voici les 2 principaux, Arcade.Am (http://www.arcade.am/) et Akedo (http://akedo.fr/arcade-nord).

L’achat d’une borne n’étant pas anodin et assez onéreux, mieux vaut savoir à qui l’on a à faire et s’assurer une machine sans vices cachés. Ces sociétés ont toutes été créées par des passionnés qui connaissent leur sujet sur le bout des doigts. Ils importent des bornes du japon respectant leurs critères de qualités, les révisent (écran, câblage, contrôle), les repeignent si elles ont un peu souffert esthétiquement de leur vie en game center, peuvent les expédier chez vous et assurent même les bornes les premiers mois. Au cas où vous auriez une panne sur votre machine à l’avenir, leurs SAV sont des modèles de gentillesse et de professionnalisme. Ils seront aussi heureux que moi de vous conseiller alors n’hésitez pas à les appeler ! Certes, les prix pratiqués par ces 2 professionnels sont plus élevés qu’une borne mais c’est le coup à payer pour une borne avec le moins de pannes et surprises possibles.

 

Ma première aventure

 

Pour ma part, je souhaitais avoir une borne japonaise qui me plaisait niveau design, position de jeu assise, et qui me permettrai de jouer en priorité a Street Fighter III 3rd Strike et Super Street Fighter 2X (CPS-2 et CPS-3, 15Khz), à du MVS (15Khz) mais aussi à Guilty Gear, CVS 2 puis Hokuto No Ken (Naomi et Atomiswave, 31Khz pour un rendu optimal). Cela nécessitait donc un écran TriFréquence. Je me suis alors tourné vers la Sega Blast City, une de mes « candy cabs » préférées en termes de design. Un écran magnifique et un son proprement hallucinant !!! Je l’ai maintenant depuis quasiment 7 ans, elle a vu tourner à peu près tout et ne m’a jamais fait faux bond, aucune panne ni défaut, c’est d’ailleurs toujours un régal que de jouer sur son écran de folie avec en plus un système sonore qui vous donne l’impression de vraiment prendre des Shoryuken dans la gueule… Que du bonheur !

Je l’ai acheté en 2008 chez Biggames, une société qui appartient maintenant à Arcade.Am cité précédemment qui a vendu des dizaines de magnifiques bornes japonaises dans toute la France, le professionnalisme et la gentillesse des 2 patrons n’ayant d’égal que leur passion et la qualité de leur travail. Ils m’ont même livré cette première borne au régiment dans lequel j’étais, je vous dis pas le bordel….. Encore merci a vous 2 les gars !!!! J’espère qu’on se recroisera un de ces jours autour d’un stick !

 

Le soir de sa livraison avec mes potes dans ma chambre au régiment… Et vous, ca sera où, quand et avec quelle machine votre première expérience ?

 

En conclusion, réfléchissez bien avant de prendre votre décision, j’espère avoir pu vous éclairer un peu plus dans ce choix difficile mais au combien important dans une vie de passionné !

 

Enjoy Arcade Life

 

 

5

3 comments

  1. Narugawa dit :

    Excellent le livraison au régiment ^^ Tu vends du rêve l’ami !

  2. nicomanse dit :

    pour moi en attendant de finir mon wip sur base karateco,ca sera une blast city de chez arcade am.livraison prevu dans deux trois semaine…viiittteeee!!!!

  3. denosya dit :

    Article et narration au top. Bravo et merci 🙂

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeFacebooktwittergoogle_plusyoutube

Recent Tweets