Menu

Virtua fighter

Plate forme : Saturn Jap

Musique à écouter pendant le test :

Parution : Arcade, Saturn, 32x, Ps2

Genre : combat de playmobil

Année : 22/11/1994

Editeur : Sega

A l’époque : 19/20

L’arrivée de la 3d dans les jeux de combat, c’est lui.

Que ce jeu était impressionnant ! Quand on le voyait tourner en arcade, on se disait, le futur, c’est cela.

Ensuite Virtua fighter arriva dans les salons conjointement à la sortie de la Saturn au Japon. Il fait partie de ces jeux qui représentent une époque bénie des dieux. L’arrivée des surpuissantes 32 bits, la 3d et l’arcade haut de gamme à la maison, comprenez tous les jeux impossibles auparavant. Tout le monde bavait devant ces nouvelles machines, une euphorie comme on n’en a plus vue depuis.

Au Japon, c’était systématiquement une Saturn, plus Virtua fighter. Ce jeu bénéficiant là-bas d’un statut de titre culte, il était impossible pour Sega de sortir sa nouvelle 32 bits sans Virtua fighter.

La version Saturn de Virtua fighter est sortie précipitamment, afin d’être disponible le jour du lancement de la console. Le jeu était donc imparfait, mais hormis quelques bugs, il était beau, suffisamment fluide, et très technique.

En bref, Virtua fighter a été le premier jeu de fight 3d au monde, mais il a également représenté à lui tout seul le lancement de la Saturn Japonaise.

Une note qui reflète tout ce qu’il représente.

De nos jours : 06/20

Que diraient les jeunos élevés à la hd si on leur conseillait d’acheter ce titre…

Soyons honnêtes, la 3d primitive de Virtua fighter ne passe plus aujourd’hui, et il sera bien difficile d’y jouer plus d’un quart d’heure tant il est rigide maintenant.

On y joue par nostalgie pour se souvenir des débuts.

Autant passer du temps sur Virtua fighter 2 est encore possible aujourd’hui, mais le premier épisode ce sera moins simple.

En revanche, c’est un obligatoire pour qui se dit collectionneur.

Une note en contradiction, il vous le faut absolument, mais vous n’y jouerez pas.

Jouabilité : 16/20

Très technique, la marque de fabrique de la série.

Une jouabilité qui n’est pas instinctive du tout, on accroche ou pas. Une technicité qui fera des Virtua fighter une série élitiste très appréciée de certains.

Graphisme : 13/20

Ce jeu Saturn était sensationnel à sa sortie, de toute manière, à cette époque, le moindre jeu 3d dans son salon impressionnait.

Malgré tout, Virtua fighter, et sa 3d fil de fer, était déjà daté comparé à Toshinden et Ridge racer sur Ps1. Mais on le sait, les Japonais n’ont pas acheté Virtua fighter pour ses graphismes.

On sent que le jeu est sorti à la va vite, éffacement de polygones, bugs. Des défauts que Sega corrigera sur la version Pal six mois plus tard.

Virtua fighter a bien plus pris un coup de pompe que Virtua racing, la modélisation d’être humain supportant moins le temps.

Animation : 17/20

Un point fort du titre, ça bouge bien, c’est fluide, un rendu naturel.

Le réalisme de la 3d dans le domaine laissait entrevoir toutes les possibilités qu’allait offrir la nouvelle génération de machine.

Sons : 12/20

Les bruitages claquent avec exagération, les coups de pied circulaires font des bruits d’ouragan, tout va donc bien.

Concernant les musiques, ce sont les mêmes qu’en arcade, ça suffisait pour être heureux à l’époque.

Quand même bien poussif par moment. La patte Am2 on va dire.

Artistiquement : 11/20

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les personnages de Virtua fighter premier du nom ne débordent pas de charisme.

L’Am2 rectifiera cela par la suite en rendant les protagonistes plus attrayants, mais dans le premier épisode, c’est assez lamentable. Aucune originalité, du ninja, du blondinet en espadrille, un Akira qui n’est pas grand chose de plus qu’une sorte de Ryu 3d.

Les décors sont eux aussi peu originaux.

Mais bon, rappelons-nous que la mission des programmeurs Sega était de réussir à encoder le premier jeu de fight 3d, les considérations artistiques n’étaient probablement pas très importantes dans le développement de Virtua fighter.

Le génie Yu Suzuki et son équipe ont révolutionné le jeu de combat, on ne devrait peut-être même pas prendre en compte l’aspect artistique pour Virtua fighter, tout l’attrait du titre se trouve dans la technique.

Les versions :

Arcade

Une version basique déjà superbe, et une version luxe.

Pour ceux qui comme moi ont eu le chance de le voir en arcade à l’époque, je peux vous dire qu’on comprenait que c’était un titre qui allait tout révolutionner quand on regardait cette borne.

On sentait aussi à quel point l’arcade était techniquement très loin des consoles de salon, parce que jouer à Virtua fighter autrement que sur borne restait un doux rêve à cette époque, avant que la Saturn arrive.

Saturn Jap

Un cover sympa reprenant le casting du titre.

Saturn Pal

Le même cover que le Jap, sauf que Sega Europe y a ajouté un ciel bleu, histoire de justifier leur utilité et leur salaire.

Techniquement, notons tout de même l’effort de Sega Europe qui a corrigé tous les bugs de la version Jap.

Saturn Us

Sauf erreur de ma part, Virtua fighter premier du nom n’est jamais sorti aux USA, ils sont passés directement au remix, bien plus joli avec sa 3d mappée (mais autrement c’est exactement le même jeu).

Saturn pack Pal

Il existe un pack avec la console, très joli.

Comme le Daytona, celui-ci devient assez difficile à dénicher complet en bel état, les prix ont donc grimpé, comme toute Saturn Pal, surtout les premières versions.

Sega 32x

Une version sympathique paraît-il.

Ps2 Jap

Une version relativement rare, et surtout peu connue.

Un Virtua fighter reprenant tous les personnages du 4, mais avec des graphismes d’époque. Une idée sympa.

Auteur : souki

Date : 04/01/17

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à venir en discuter sur le forum avec nous.

Ici :

http://forum.hfsplay.fr/jeux-video/articles-tests-hfs-play-t12415.html

Merci pour la lecture.

souki
Salut à tous. Fan de jeu vidéo, surtout rétro, la trentaine, je suis heureux de venir compléter l'équipe de HFS Play. Collectionneur modeste de console, j'entre également dans le monde de l'arcade, depuis l'achat d'une Sega Naomi. Je vais tenter de vous proposer des articles au sujet de notre passion commune. En espérant que tout ceci vous plaira.

4 comments

  1. Porko dit :

    Super article, merci beaucoup.

  2. Darki37 Darki37 dit :

    Bravo l’artiste 😉
    C’est bien illustré, vraiment sympa à lire 🙂
    Pas de mode histoire sur le jeu ?

  3. souki souki dit :

    Merci bcp.

    Pas de mode histoire, ça a commencé à partir de l’épisode quatre sur Ps2 il me semble.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeFacebooktwittergoogle_plusyoutube

Recent Tweets