Menu

Streets of rage 2 Master system

Musique à écouter pendant le test :

Plate forme : Megadrive, Master system, Game gear.

Genre : Beat’em all best of the best (ou pas)

Année : ??/ ??/1993

Editeur : Sega

(Test effectué sur Master system)

A l’époque : 13/20

La suite du jeu culte arrive sur Master system. Ce sera le dernier épisode, le troisième volet ne paraîtra pas sur cette console.

Ce Streets of rage 2 est bien déconcertant comparé à son grand frère sur Megadrive, ou même simplement comparé au premier épisode sur Master system. C’est simple, tout est moins réussi que dans le premier épisode, j’y reviens dans les chapitres dédiés de ce test.

Cet épisode a tout de même pour mérite d’apporter sur le tard à la Master system un de ses derniers beat’em all. La difficulté pourrait être perçue ici comme un atout pour la longévité du titre (mouais…).

On se doute qu’il n’a pas dû être simple de passer de 16 megas sur Megadrive à 4 megas, mais tout de même, on espérait bien mieux de cet ultime épisode sur Master system.

De nos jours : 06/20

Cette version de Streets of rage 2 a bien du mal à s’en sortir. Pour commencer, le plus gros problème, ce volet Master system est trop difficile, il n’est pas amusant. Ensuite, techniquement, cet épisode est à la ramasse, et pas seulement comparé à l’épisode Megadrive, mais aussi comparé au premier volet Master system. Vraiment, quelque chose ne va pas.

Streets of rage 2 Master system donne le sentiment d’un jeu bâclé.

En grand fan de cette série, je possède cet épisode, mais je vous avouerai que je n’y ai joué que deux fois, la première le jour où je l’ai acheté, la seconde pour rédiger ce test. Non, vraiment, je ne peux conseiller ce titre à personne, ou alors à la limite juste par curiosité, pour voir à quoi ça ressemble, et en émulation uniquement, parce qu’à l’achat, cet épisode étant devenu relativement rare, il commence à coûter un peu de pognon.

Streets of rage 2 Master system est chiant, comment le dire autrement ? Le moins bon épisode de toute la série.

Jouabilité : 08/20

C’est le problème de cet épisode, la jouabilité est très mal dosée, par exemple certains boss sont beaucoup trop rapides comparés à vous, réussir à se placer et à les toucher devient un véritable calvaire. Pour le reste du temps, on s’ennuie. Il faut vraiment se forcer pour avancer.

Je ne vais pas développer plus en détails, pour résumer on passe son temps à s’ennuyer ou à s’exaspérer, mais rarement on s’amuse.

Graphisme : 10/20

Streets of rage 2 est moins beau que le premier volet sur Master system, un comble. La série a régressé.

Moins de détails, moins de soin, Streets of rage 2 donne ici aussi le sentiment d’un jeu développé à la va vite, bâclé.

Je lui mets la moyenne uniquement parce qu’il reste présentable comparé à d’autres beat’em all Master system (et encore, si on comparait à date égale…). Cet épisode n’honore en rien le standard de qualité auquel nous a habitué la série.

Animation : 14/20

L’animation s’en sort bien. Le jeu bouge bien, aucun souci à ce niveau là.

Le problème, c’est qu’il n’y aucune évolution comparé à l’épisode précédent. Mais bon, on ne va pas trop se plaindre, l’animation est le seul point où l’on ne peut rien reprocher à cet épisode.

Sons : 12/20

Les musiques Megadrive de Yuzo Koshiro sont présentes et reconnaissables dans cet épisode. Comme pour le précédent volet Master system, elles sont simplifiées et raccourcies pour s’adapter au support.

En revanche, le souci, c’est que autant on prenait plaisir à écouter ces conversions dans le premier épisode Master system, autant ici, entre l’ennui et l’exaspération, on est moins tolérant, et on peut finir par trouver quelques thèmes insupportables à certains moments.

 

Artistiquement : 09/20

Contrairement au premier épisode, Streets of rage 2 Master system ne respecte pas le déroulement de son grand frère Megadrive.

Certains stages ont complètement disparu dans cet épisode. Au revoir le stade, la fête foraine, la plage, ou le hall d’entrée de l’immeuble du syndicat. Ces niveaux sont tout simplement supprimés, ou, au mieux, remplacés ici par un banal wagon en mouvement ou un pauvre entrepôt de stockage. Si Streets of rage 2 Master system faisait dans le bon free style, on ne dirait rien, mais ce n’est pas le cas.

Autre remarque, certains stages sont tellement simplifiés (ratés), qu’il a fallu que j’en arrive à la toute fin pour me dire : ah mais oui, c’est ici en fait… Je pense notamment au deuxième niveau, celui du pont, méconnaissable dans cet épisode.

Niveau suppression, on signalera aussi que Max le gros balèze n’est pas présent sur Master system.

Reste à cet épisode un semblant d’ambiance unique à la série, mais trop souillé pour qu’on soit satisfait. Etant donné l’héritage et le potentiel à disposition, je ne peux pas mettre la moyenne à ce volet Master system.

Mais bordel, il suffisait juste de porter convenablement l’épisode Megadrive sans se poser de question, comme vous l’aviez fait pour le premier volet.

Les versions :

Master system.

Le même cover que sur Megadrive , sans le gros Maxou. Un titre qui commence a devenir relativement rare.

Game gear.

La même version que la Master system.

Master system Brésil.

L’exemplaire Tec toy Brazil.

Master system pack.

Aucun bundle n’est paru à ma connaissance.

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à venir en discuter sur le forum avec nous.

Ici :

http://forum.hfsplay.fr/jeux-video/articles-tests-hfs-play-t12415.html

Merci pour la lecture.

0

souki
Salut à tous. Fan de jeu vidéo, surtout rétro, la trentaine, je suis heureux de venir compléter l'équipe de HFS Play. Collectionneur modeste de console, j'entre également dans le monde de l'arcade, depuis l'achat d'une Sega Naomi. Je vais tenter de vous proposer des articles au sujet de notre passion commune. En espérant que tout ceci vous plaira.

No comments

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Facebooktwittergoogle_plusyoutubeFacebooktwittergoogle_plusyoutube

Recent Tweets