Annoncé en grande pompe tout début décembre, et financé a 600% en un éclair, la team Recalbox a officialisé son dernier projet en date le bien nommé Recalbox RGB Dual.

L’objectif est simple : proposer un HAT 100% sans configuration pour les systèmes raspberry pi 3/4, qui ajoute des sorties SCART et VGA pour jouer sur votre écran CRT préféré. En proposant la meilleure qualité audio et vidéo possible pour ce type de hardware, et en gardant un prix contenu.

Soucieux de la qualité de leur produit, la team Recalbox nous a aimablement fait parvenir deux prototypes de RGB Dual, qui ont été testés par deux membres actifs de la communauté HFSPlay et qui vous livrent leurs retours un peu plus bas dans cet article.

A ce jour (10/12/21),  la campagne Kickstarter est encore prévue pour durer 27 jours, et propose le Recalbox RGB Dual contre toute participation de 40€ ou plus.

 


Review de Karkinge

Testé sur un combo Raspberry Pi 3 + Sony PVM-2130QM

 

J’écris cette review avec une petite larme a l’œi. Dans un coin de mon bureau, mon setup de test CRT crache des clips aléatoires de Game One, pendant que j’uploade des images de Suikoden et Chrono Trigger sur les internets mondiaux. Gardez votre année 2021 pétée, moi je vis ma meilleure vie en 1999.

Ok, le Recalbox RGB Dual donc. Sur le papier, la solution a de quoi me séduire : j’étais déjà client des solutions du même type (vga666/pi2scart) qui donnaient des résultats honorables a condition d’aller sérieusement mettre la main dans le cambouis. On connait bien le travail qu’a effectué Recalbox sur sa distribution, particulièrement sur le coté accessible et convivial, aussi je suis très curieux de voir leur démarche portée sur ce type de hardware.

Autant le dire de suite : de mon point de vue, ce matériel est une franche réussite, et ce pour deux raisons.

Hardware

Tout d’abord la qualité du matériel lui-même. Je ne suis pas forcément le plus apte a juger de la qualité d’une PCB, mais celle du RGB Dual se présente vraiment bien. Le marquage est malin, et permet de repérer les groupes de fonctionnalités ainsi que leur usage. On retrouve par exemple les appellations « Power Up » ou « Boom Box » sur les zones dédiées au switch AV automatique ou au traitement du son. Le setup coté hardware se passe de commentaire, placez le HAT sur le GPIO du Raspberry, branchez une péritel, cramez une carte SD si ca n’est pas déja fait et c’est terminé.

Une fois démarré et les jeux lancés, la qualité est bien là. Le switch de résolution s’opère sans problème, et l’image est stable et pêchue (sachant d’ailleurs que les versions finales ont été améliorées pour bénéficier d’une meilleure CSYNC). Le comparatif entre le même jeu sur une Super Famicom originale & la Recalbox par exemple ne fait pas apparaitre de différence notable a mon niveau, c’est beau !

La partie audio n’est pas en reste, et on ressent un vrai gain par rapport au classique mini-jack-de-l’angoisse qui équipe la gamme Raspberry depuis le début. Le son acheminé via la péritel est impeccable, ce qui sera appréciable si vous souhaitez l’amplifier, pour utiliser Kodi de temps a autres par exemple.

Software

Ce qui nous amène a la seconde raison pour laquelle ce produit est a mon sens un succès : l’intégration avec la distribution Recalbox. Le pari de proposer du matériel 100% plug-and-play semble être en très bonne voie. Sur le prototype, la seule configuration qui aura été nécessaire est le changement d’une ligne d’un fichier de config et d’un reboot. Et encore, cette simple manipulation ne sera même plus a faire sur la version finale, grâce a l’ajout d’une EEPROM dédiée. Passé cette étape, plus rien ! Chaque système est préréglé pour se lancer avec la bonne résolution et le bon framerate avec un calage au petits oignons. Difficile de faire plus plug-and-play que ça.

Pour moi ca sera donc un grand oui. A vrai dire j’ai même envie de mettre la main sur un Pi4 pour essayer de me débarrasser des « super résolutions » utilisée par défaut et voir si on arrive gratter encore quelques frames de délai. En tout cas, cette solution matérielle de Recalbox devient ma solution recommandée officielle pour le retrogaming console, avec le rapport qualité/prix le plus intéressant a ce jour. Merci a la team Recalbox, et désolé je voulais vous renvoyer votre proto mais mon chien l’a mangé. Promis.


Review Gtranche

Testé sur un combo Raspberry Pi 4 + Sony PVM-2130QM (Oui chez HFS on aime les 2130)

Quelque temps après la concurrence l’équipe de Recalbox décide de sortir son propre matériel afin de gérer l’affichage sur nos cher CRT. Ayant déjà une bonne collection rétro et ayant testé la majorité des systèmes je ne me suis pas forcement senti la cible de ce produit, mais j’ai accepté de le tester en essayant de laisser mes à priori de côté.

Hardware

Côté hardware, la PCB est propre, j’apprécie les indications dessus pour me dire à quoi servent chaque zone, ça ne sert à rien mais ça à un côté didactique agréable et rend la carte moins austère. L’installation se fait simplement en installant la carte sur le GPIO du raspberry à l’instar de toutes les solutions concurrentes. 

Pour les installations 15k il y a donc la possibilité de brancher un scart et pour les installation 31K il y a une sortie VGA, une seule est disponible à un instant T et il suffit de modifier un switch pour passer de l’un à l’autre.

Le seul bémol sur mon utilisation a été le passage sur la clé usb pour les roms avec toute la configuration à refaire, mais ce défaut d’utilisation a été corrigé avec la version en cours du kickstarter, une eeprom est en place sur la carte pour garder toute votre configuration.

Première utilisation donc, rien à redire, tout se lance directement avec un affichage très lumineux, je me jette sur l’abbaye des morts de dispo de base sur le système de test puisque j’adore ce jeu. Tout est fluide, je me retrouve donc à la recherche des croix dans le jeu en oubliant que j’étais là pour tester la solution.



Du coup je décide de quitter et de tester un peu la nintendo 64, qui était un peu juste sur rpi3, je lance me lance donc sur Mario. De la même façon on se laisse vite prendre par la nostalgie et l’envie de chasser les étoiles plutôt que de se concentrer sur les details, quoi qu’il en soit les jeux se lancent, l’affichage semble identique ou presque à la console originale, où si ce n’est pas le cas la différence semble minime.

Software

Pour les non habitués de recalbox, la solution reste tout aussi clé en main, il suffit de se laisser guider sur le site.
Les émulateurs ont été mis à jour et un certain nombre de nouveautés sont apparues, si vous voulez un listing exhaustif il y a un changelog sur le site.
Je n’ai pas testé le support des jeux dreamcast mais pendant mes tests des mise à jour étaient en cours sur les consoles 31k et plus modernes.
L’autre interêt de la solution est que son pinout est compatible avec le VGA666 ou le RGB-PI, donc si la solution recalbox ne vous satisfait pas complètement, ou que vous voulez sortir des sentiez battu, les autres distribution prévues pour les CRT devraient fonctionner directement.
J’ai testé dans l’autre sens un RGB-PI à la place du Dual et j’en ai profité pour comparer l’affichage, j’ai trouvé les couleurs un peu plus ternes, surement une histoire d’ampli présent d’un côté et pas de l’autre ou de résistances différentes, mais rien de flagrant.

 

 

 

 

 


Je ne reste pas convaincu que je sois spécifiquement la cible de cette solution, c’est fluide agréable à utiliser mais je pense encore être de ces tribus de gens qui sont resté habitués à mettre des cartouche dans la console et à jouer avec les manettes d’origine sans quoi je perds une partie du plaisir. J’ai malgré tout participé à la campagne parce que mes enfants à l’inverse n’aiment pas les manettes d’origine, préfèrent jouer avec les manettes plus modernes, sans fils etc. Il n’en reste pas moins que la solution est très agréable à utiliser et que je risque de piquer quelques fois les manettes des mains des nains pour finir un donjon de zelda ou les débloquer sur un mario quelconque.

 

Leave a comment